À quoi sert un avocat fiscaliste ? 

Un avocat fiscaliste est un allié incontournable de chaque entreprise ou également de particulier pour l’accompagner dans toutes les activités concernant la fiscalité et aussi dans la gestion d’administration de fiscalité.

Ce qu’est un avocat fiscaliste

L’avocat fiscaliste, aussi appelé tout simplement fiscaliste ou bien conseiller fiscal ou juriste fiscal ou également avocat en droit fiscal, est un professionnel agissant notamment dans la filière Droit Fiscal. Ce sont des gens qui ont réalisé de longues années d’études et des formations complexes. De ce fait, ils ont une connaissance probante en Finance, en Comptabilité et bien sûr en Droit. Autrement dit, ils sont experts à la fois en droit administratif, en droit commercial, en droit de société, en droit civil et surtout en droit fiscal. Ils doivent adapter et mettre à jour leur connaissance pour pouvoir suivre l’évolution de la législation. Les avocats fiscalistes sont également des personnes pourvues de compétences en langues étrangères pour bien mener leur métier.

Le rôle d’un avocat fiscaliste au niveau des particuliers

L’avocat fiscaliste se sert en tant que conseiller à la fois juridique et fiscal d’un particulier. Pour ce dernier notamment, il a recours à un avocat fiscaliste pour l’accompagner à remplir ses déclarations d’impôt. Il intervient également aux calculs de droit de mutation à titre gratuit que ce soit donation ou bien succession. Outre ces deux cas, l’avocat fiscaliste vient en aide également aux personnes ayant des fonds à l’étranger que l’on veut rapatrier en France. Dans ce cas, le professionnel en droit fiscal régularise la situation de clients auprès de l’administration fiscale.

Le rôle d’un avocat fiscaliste au niveau d’une entreprise

La complexité au niveau de la démarche fiscale au sein d’une entreprise exige une intervention d‘un avocat fiscaliste compétent. Il s’agit, entre autres, d’une fusion, une acquisition, un investissement imprévu et une implantation à l’étranger. Il intervient au montage financier de ces projets tout en prévoyant les conséquences fiscales d’une telle démarche. Il aide également l’entreprise à bien gérer leur patrimoine. Par ailleurs, l’avocat fiscaliste intervient sur les contentieux pour mieux protéger les intérêts économiques et juridiques d’une entreprise. Bref, l’avocat fiscal utilise ses compétences pour faire en sorte que ses clients disposent d’un maximum de confort fiscal.

Bref, que ce soit particuliers ou bien entreprise, pour avoir des conseils en Droit fiscal, ou bien en cas de problème délicat sur le plan fiscal, le professionnel en droit fiscal est la personne la mieux adaptée pour résoudre ces problèmes.


Le coût d’un divorce

Vous étiez amoureux, mais maintenant plus rien ne va, et vous désirez vraiment divorcer. Cependant, on vous dit souvent qu’un divorce coûte bien plus cher qu’un mariage. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir combien vous coûtera réellement votre divorce. Dans tous les cas, peu importe le coût que cela aura, si vous avez envie de divorcer vous devez impérativement le faire.

L’avocat

Même si vous avez la chance d’obtenir un divorce par consentement mutuel, vous devrez obligatoirement avoir un avocat pour vous rendre au tribunal. Vous pouvez alors en prendre un pour deux dans le meilleur des cas. Les honoraires de l’avocat peuvent aller de 1 000 € à 4 000 €. Bien évidemment, si le divorce se déroule mal, l’avocat pratique alors des honoraires plus élevés compris entre 2 000 € et 8 000 €. Plus votre divorce sera victime de complications, plus le tarif sera élevé.

Il vous est possible de faire la demande d’une aide juridictionnelle si vous rencontrez des difficultés de paiement.

Les frais de justice

Après les frais d’avocat, vous aurez besoin de régler des frais de justice, mais éventuellement de notaire, d’huissier, etc. Une évaluation de votre maison sera effectuée également si vous avez acheté en commun afin que vous puissiez éventuellement vous partager la somme après la vente, ou rembourser le prêt en commun que vous aviez.

Les enfants

Lorsque vous serez enfin divorcé, le juge va alors éventuellement fixer le montant de la pension alimentaire. Même pour une garde alternée, la pension alimentaire peut être exigée si vos revenus sont plus élevés que ceux de votre ex-conjoint par exemple. En règle générale, c’est souvent la maman qui obtient la garde exclusive des enfants, et le papa a alors le droit de prendre ses enfants les week-ends ou la moitié des vacances scolaires. Bien évidemment, il est aussi possible que les parents se mettent d’accord entre eux pour que la garde soit partagée équitablement. De nombreuses personnes optent pour cette solution, c’est à dire une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre.